Des baby-boomers jusqu’aux Millennials, le conflit de génération dans le cadre professionnel

Notre société actuelle est une société qui est basée sur la lutte contre l’inégalité sociale, et cela se présente sous différentes formes. Mais, parmi les conflits existants mais qui sont les moins communs, il faut certainement noter le conflit de générations connu sous l’anglicisme « generation gap ». Dans ce qui suit, essayons de mieux comprendre pourquoi ce conflit entre deux générations, et quelles sont les approches que l’on puisse adopter pour le minimiser.

Baby-boomers et millenials, pourquoi un tel conflit entre les deux ?

Les experts estiment que les expériences partagées conditionnent une génération à voir et à agir différemment d’une autre génération. C’est là que l’émergence d’un fossé générationnel est créée. Ils croient que ces différences générationnelles nous amènent à communiquer et à utiliser la technologie différemment. Qui plus est, nous avions également des visions du monde différentes et des perspectives différentes sur la conciliation famille/travail. Ce fossé est également palpable au sein des entreprises.

Combien de générations se retrouvent actuellement sur les lieux de travail ?

Actuellement, il y en a quatre, à savoir :

Les traditionalistes : qui sont nés avant 1945. Les valeurs de ces travailleurs ont été influencées par la Grande Dépression et la Seconde Guerre mondiale. Une solide éthique de travail et le « bien commun » illustrent leur valeur.

Les Baby-boomers : nés entre 1945 et 1964. Pour cette catégorie de personnes, leurs valeurs ont été influencées par le désir réussite professionnelle et ascension sociale. Ces travailleurs sont axés sur les objectifs et le service à la clientèle.

La Génération X : né entre 1964 et 1980. C’est la première génération qui se demandait s’ils pourraient mieux faire que leurs parents. Ils sont adaptables et influencés par les technologies émergentes. Ces travailleurs sont prêts à renverser le système.

La Génération Y ou Millennials : nés après 1980. C’est une génération axée sur les médias sociaux, la technologie, l’intérêt personnel. Ces travailleurs croient davantage au relativisme éthique et moins à l’existence d’un ensemble de valeurs sociales immuables selon certains observateurs.

Elles doivent collaborer au sein d’une société tout en mettant de côté leurs différences et leurs idéaux, ce qui n’est pas toujours facile.

Comment transformer ces différences générationnelles en force ?

Certes, ces descriptions ne sont que des généralités, mais elles permettent de bien distinguer les différentes générations qui se côtoient sur le lieu de travail. Par conséquent, on peut découvrir l’évolution des comportements en milieu de travail au cours des soixante-dix dernières années.

Chaque dirigeant d’entreprise doit être conscient de ces différences et agir conformément aux différentes valeurs en matière d’organisation et de gestion des travailleurs sur le lieu de travail. Les différences influencent la culture au sein d’une entreprise, et par la suite, l’éthique du lieu de travail.

Selon les recherches, les baby-boomers, les générations X et Millennials partagent les mêmes attentes que leurs employeurs. Ils ont également une même vision sur ce à quoi devrait ressembler un dirigeant idéal. Dans ce cas, pour transformer cette différence flagrante en une force immuable, il est existe certaines démarches que tout entrepreneur pourra adopter. Cela concerne entre autres l’adoption des nouvelles technologies, la mise en avant des similitudes entre les différentes générations et pour finir le regard au-delà des générations et des comportements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *